Mairie

Plan communal de sauvegarde

Le P.C.S est obligatoire dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques naturels prévisibles. C’est le cas de notre commune qui est exposée à des mouvements de terrain différentiels liés au phénomène de retrait - gonflement des argiles (arrêté préfectoral n° 124 du 6 janvier 2006).

La création sur décision du Conseil Municipal en octobre 2006 d’un groupe de travail restreint a permis de mener à bien cette étude et de doter la commune d’un P.C.S par arrêté du Maire en date du 9 octobre 2007.

Le P.C.S peut être déclenché de la propre initiative du Maire à la suite d’un évènement pouvant mettre en danger les habitants de la commune ou leur causer de graves désagréments ou sur conseil de l’autorité préfectorale (alerte météo par exemple).

Dans un premier temps, le groupe de travail a évalué les risques majeurs d’ordre naturel ou technologique. Parmi les risques naturels, outre le retrait - gonflement des argiles, il faut noter les possibilités d’inondation comme en 1983 et en 1999, de tempête (1999), de froid intense entraînant la survenance de coupures d’électricité. Parmi les risques technologiques, le groupe de travail a noté la possibilité d’incidents à la station service, un accident de circulation impliquant un camion citerne sur l’un des axes traversant Rubelles, la découverte d’engins explosifs et la chute d’un aéronef.

Pour faire face à ces risques, un dispositif a été imaginé. La direction des opérations de secours étant assurée par le Maire ou un Adjoint, trois cellules ont été créées :
♦ une cellule PC installée à la mairie chargée de suivre la situation, de regrouper les informations et d’assurer la liaison avec la Préfecture.
♦ une cellule opérationnelle, agissant en liaison avec les équipes de secours, chargée principalement d’évaluer les dégâts, de guider les secours, de mettre en place des itinéraires de délestage, d’assurer les missions du niveau des moyens communaux.
♦ une cellule logistique chargée de l’hébergement, de l’équipement de lieux de repos, de la distribution de repas et de porter assistance aux victimes.

Il a été fait, par ailleurs, un état complet des principaux établissements de la Commune recevant du public et un état des lieux d’hébergement possibles qu’ils soient publics (salle Émile Trélat, restaurant scolaire…) ou privés (224 chambres dans les 3 hôtels de la commune). Enfin un bilan des moyens humains et matériels de la commune a été effectué, il faut noter que l’appel lancé pour venir épauler les élus et les employés municipaux en cas de crise a reçu un accueil très favorable. Merci aux 12 Rubellois qui se sont portés volontaires.

La première partie du P.C.S peut être consultée en Mairie, la deuxième partie comprenant principalement des fiches de tâches, des noms, adresses et numéros de téléphone ne peut être communiquée au public.

La réalisation du Plan Communal de Sauvegarde a eu le mérite d’entraîner une réflexion approfondie sur les différents scénarii pouvant se présenter. Le P.C.S existe, il suffit maintenant de le tenir à jour en espérant, pour le plus grand bien des Rubellois, qu’il ne sera jamais déclenché.